Le moulin, sous ses diverses formes, est aussi vieux que le pain. Le moulin hydraulique, notamment, a été conservé dans le célèbre proverbe castillan “Agua pasada no mueve molino” (L’eau passée ne meut pas le moulin, ce qui est fait est fait).

Dans le premier chapitre des Fors recueillis par Fernán López de Ayala en 1373, nous pouvons lire : "Otrosí todo hombre fidalgo pueda ganar rueda o molino en su heredad o en el ejido aforándolo con abonadores fijosdalgo, o haciendo presa con vigadiza e pasando al agua al solar de la rueda o molino y haciendo harina con perro, gallo y gato".

Ce qui signifie que tout homme noble pouvait construire sur sa propriété un moulin, le construire sur le communal avec d’autres hidalgos ou acquérir le droit d’en bâtir un en tendant une liane en travers de la rivière. Si cette liane n’était coupée par personne pendant un an, le droit était acquis.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestShare on LinkedIn
Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestShare on LinkedIn